Eurosport

NBA: quand Lionel Messi rend la politesse au “maestro” Stephen Curry

Quand Messi rend la politesse au "maestro" Curry

NBA – Après l’envoi de maillot de Stephen Curry à Lionel Messi, le foootballeur argentin du FC Barcelone a gentiment répondu au basketteur américain de Golden State en lui rendant la pareille.

Echange de politesses entre icônes planétaires. Ayant reçu un maillot dédicacé de la star NBA Stephen Curry, l’Argentin Lionel Messi a renvoyé l’ascenseur en adressant l’un de ses maillots du FC Barcelone au “maestro” du basket américain.

Salut maestro! Comme je te l’avais dit, voici le maillot que je t’envoie avec le N.10“, a déclaré Messi dans une vidéo publiée dimanche sur son compte Instagram. “C’est un honneur que tu aies mon maillot et un plaisir de te voir jouer. J’espère que tu vas continuer pendant de nombreuses années, avec beaucoup de réussite.”

En décembre, Curry avait fait parvenir à Messi un maillot floqué du N.30, qu’il porte au sein de la franchise des Golden State Warriors, pour féliciter l’Argentin d’avoir atteint les 30 millions d’abonnés sur le réseau social Instagram.

Quatre mois plus tard, c’est au tour du quintuple Ballon d’Or de rendre la pareille à l’Américain, qui compte depuis peu 10 millions d’abonnés sur ce même site.

La prochaine étape, en toute logique, devrait être une rencontre entre les deux stars. Mais vraisemblablement pas dans l’immédiat: Messi est engagé dans une fin de saison palpitante avec le FC Barcelone en Championnat d’Espagne et en Coupe du Roi, tandis que Curry et Golden State disputent actuellement les play-offs de la NBA.

AFP

9e titre en Catalogne pour Rafael Nadal, vainqueur de Kei Nishikori (6-4, 7-5)

Nadal avale Nishikori et Vilas : l'Ogre de l'ocre a encore faim
Par Sébastien Petit via AFP

Mis à jourIl y a 15 heures

Publiéle 24/04/2016 à 19:50

Mis à jourIl y a 15 heures

Publiéle 24/04/2016 à 19:50

Par Sébastien Petit via AFP
Dans cet article
Rafael Nadal
Kei Nishikori

ATP BARCELONE – Rafael Nadal a remporté le titre barcelonais pour la neuvième fois de sa carrière. En finale, l’Espagnol a dominé celui qui avait remporté les deux derniers trophées en Catalogne : Kei Nishikori, en deux sets (6-4, 7-5), dimanche. Et en profite pour égaler Guillermo Vilas avec ce 49e titre-record sur terre battue.

Rafael Nadal est en train de redevenir l’Ogre de l’ocre. Après une brillante victoire sur le Masters 1000 de Monte-Carlo, le Majorquin s’est adjugé le tournoi ATP 500 de Barcelone, qui se refusait à lui depuis 2013. En finale dimanche, c’est le double tenant du titre, Kei Nishikori, qu’il a dominé pour récupérer son bien et porter à neuf son nombre de victoires finales en Catalogne, record en la matière.

En deux sets et autant d’heures de jeu (6-4, 7-5), l’Espagnol a décroché son deuxième titre de suite en l’espace de 15 jours. Une première pour lui depuis 2013. Et son 49e titre sur terre battue, égalant pour de bon le record de l’Argentin Guillermo Vilas. Son retour en forme avant Roland-Garros ne fait plus de doute.

Ce n’est pas la première fois que Nadal se hisse à la hauteur de Guillermo Vilas. Entre 2005 et 2007, il était resté invaincu sur terre battue pendant 81 matches, soit plus de deux ans, surpassant l’Argentin. A l’évidence, le tennis de Nadal semble à nouveau percutant, surtout sur cette terre qu’il a fait sienne. Et pour ne rien gâcher, l’Espagnol a aussi retrouvé un mental à toute épreuve pour dompter Nishikori, qui était invaincu depuis 14 matches dans le tournoi barcelonais.

Trois fois nonuple vainqueur d’un tournoi

Implacable, Nadal a saisi toutes les occasions dans le premier set, convertissant les deux balles de break qu’il a obtenues alors que le Japonais n’en transformait qu’une sur huit. L’ancien patron du tennis mondial a aligné les coups profonds, puissants, alors que les frappes trop courtes émaillaient souvent son jeu l’an dernier. Il a emporté la première manche en 50 minutes après un passing qui a heurté la bande du filet et trompé Nishikori sur la balle de set.

Et même quand le Japonais, dans le deuxième set, est revenu de 1-3 à 4-4, Nadal a tenu bon malgré plusieurs opportunitées gâchées, dont une première balle de match à 5-4. A 6-5, il a conclu un point haletant d’une volée splendide et a fini par s’imposer sur une faute directe de Nishikori.

Le voici nonuple vainqueur du tournoi barcelonais. Il n’y a que lui qui soit parvenu à soulever sur le circuit neuf fois le même trophée. Et ce, à trois reprises avec Roland-Garros en 2014 et Monte-Carlo la semaine dernière. Radieux, le Majorquin ne pouvait que s’agenouiller sur la terre barcelonaise, on ne peut plus heureux d’avoir retrouvé son niveau et d’avoir reconquis son public. Tout le monde connaît désormais la prochaine étape.

LIGUE DES CHAMPIONS – Avant de jouer la demi-finale aller face à Manchester City, Gareth Bale s’est confié au Times. Il explique lors de l’entretien qu’il s’entend très bien avec son coéquipier au Real Madrid, Cristiano Ronaldo.

Depuis l’arrivée de Bale au Real Madrid en 2013, sa relation avec Cristiano Ronaldo a toujours fait l’objet de spéculations. Difficile d’exister aux côtés de la star du club qui a remporté trois Ballons d’Or. Certaines séquences sur le terrain ont même laissé penser qu’il n’y avait pas une bonne entente entre les deux coéquipiers. Mais pour Gareth Bale, qui a accordé une interview au Times avant la demi-finale aller de C1 face à Manchester City, tout se passe très bien entre les deux mastodontes de l’effectif du Real Madrid.

Je n’ai jamais eu une dispute avec lui. C’est un joueur très, très, passionné sur le terrain – tout le monde sait ça. Il est très déterminé. Parfois les gens voient ça du mauvais côté mais il n’y a aucun problème avec ça,” a détaillé le Gallois au moment d’évoquer sa relation avec le Portugais. Il a même évoqué un lien particulier entre les deux hommes : “Nous sommes aussi liés par le fait que nous avons tous les deux évolué en Premier League. On s’entend très bien. La presse a beaucoup écrit sur le fait que ce n’était peut-être pas vrai mais on s’entend bien. On n’a jamais eu de problème.”

” Il faut être un peu égoïste quand on joue en attaque”

Balayées donc les rumeurs d’une éventuelle mésentente entre deux des composantes de la BBC. Bale décrit même un Ronaldo qui l’a aidé à s’habituer à son nouvel environnement. “Il parle anglais ce qui m’a aidé quand je suis arrivé en Espagne.” Même sur le terrain, les deux hommes arrivent à s’entendre malgré leur envie réciproque de marquer : “On doit bien évidemment travailler en équipe. Personne ne peut tout faire tout seul. Mais il faut être un peu égoïste quand on joue en attaque.”

Et le Gallois se félicite de travailler avec Ronaldo. “On a trouvé le bon équilibre. On joue bien, on marque beaucoup de buts et nous espérons maintenant atteindre des sommets en cette fin de saison et remporter des trophées.” Même si, et il le reconnaît en souriant, il a fallu régler quelques détails entre les deux joueurs. “C’est acté désormais : les coups francs côté gauche sont pour lui, ceux côté droit sont pour moi.”

Si Bale a pu sembler mal à l’aise au Real Madrid, c’est plus en raison de son positionnement et de son implication dans le jeu de l’équipe qu’en raison d’une éventuelle discorde avec Ronaldo. “Je me sentais isolé à l’aile, je n’arrivais pas à faire ce que je voulais et je ne donnais pas le meilleur de moi-même au club a-t-il ainsi reconnu. Mais Benitez m’a écouté et m’a donné davantage de responsabilités. C’était ce que je voulais.” Et Gareth Bale peut enfin donner la pleine mesure de ses moyens. Ses 18 buts cette saison en Liga malgré de nombreuses blessures sont là pour le prouver.

Riyad Mahrez (Leicester) élu meilleur joueur par ses pairs

Mahrez élu meilleur joueur de la saison : la cerise, en attendant le gâteau

PREMIER LEAGUE – Lors d’une cérémonie officielle de remise des prix dimanche à Londres, Riyad Mahrez a été désigné meilleur joueur du championnat anglais par ses pairs. Une consécration pour le joueur de Leicester, grand artisan de l’excellente saison des Foxes, qui ne sont plus très loin de décrocher le premier titre de champion de keur histoire.

La nouvelle étape d’une ascension phénoménale. Riyad Mahrez a été élu meilleur joueur de la saison de Premier League par ses pairs, a annoncé ce dimanche la PFA (le syndicat des joueurs britanniques) lors d’une cérémonie de remise des prix.

L’international algérien se voit récompensé de sa saison pleine : 17 buts, 11 passes décisives et un titre de champion d’Angleterre qui tend les bras à son club de Leicester. Génial sur son couloir droit, capable de décanter des rencontres à lui seul et de faire des merveilles avec son pied gauche, Mahrez a été une des révélations du football européen cette saison.

Il succède à Hazard, Suarez et Bale

Riyad Mahrez avait pour concurrents à ce trophée ses coéquipiers Jamie Vardy et Ngolo Kanté, le Français de West Ham Dimitri Payet mais aussi Mesut Özil (Arsenal) et Harry Kane (Tottenham). Il a également été cité dans l’équipe-type de l’année lors de cette même cérémonie, à son poste d’ailier droit.

Mahrez succède, au palmarès du meilleur joueur de Premier League, à Eden Hazard (2014-2015), Luis Suarez (2013-2014) et Gareth Bale (2012-2013). Six ans après avoir quitté les terrains de Promotion d’Honneur, qu’il écumait anonymement sous les couleurs de l’AAS Sarcelles, le voilà, à tout juste 25 ans, placé au même niveau que des références du football international. Et ce n’est probablement pas fini.